Le liquide

Le liquide chaud qui coule le long de tes cuisses blanches, mon amour, c’est moi qui l’ai provoqué en t’effleurant des mots, caresses assourdissantes, orgasme auditif.
Rien que des lettres glissées doucement au creux de ton oreille attentive. Formant les mots coulant du long de ton cou à la pointe de ton sein.
Agencé en groupe pour donner naissance aux phrases qui pénétrèrent l’endroit de ton corps qui ressemble à la tête d’un chat d’où le précieux jus se répand.