La boucle

Elle tenait la boucle de sa ceinture dans sa main droite et laissait pendre mollement l’autre morceau contre sa cuisse nue. Cela faisait un drôle de parallèle avec le sexe dressé au gland violacé qui dardait proche des mains nouées.

Quand elle frappa la première fois avec la lanière de cuir la peau fragile de son dos, elle en gémit de plaisir…

Ce n’était pas la première fois qu’ils jouaient à ce genre de jeu, souvent elle l’avait fait pour le contenter, aimant l’éclat qu’elle trouvait dans ses yeux.

Ce soir, tout avait changé… c’était elle qui le regardait du haut de ses talons, et lui qui dans la position du repentant priait pour qu’elle ne s’arrête pas…